Auteur: Bazile, Didier
Editeur: Editions Quae
Publication: 2015
Edition n°:
ISBN: 978-2-75922269-8
e-ISBN:
 
Lire le livre Table des matières Partager le livre Acheter le livre

Que se passe-t-il lorsqu’une plante, cultivée depuis des siècles, loin des préoccupations du commerce international, traverse les océans, apparait sur les étalages des marchés et remplit nos assiettes en quête de diversité ? Bio, équitable ou encore ethnique, de nombreuses plantes alimentaires participent aujourd’hui de ce grand brassage des richesses botaniques de tous les coins du monde. Le voyage des plantes est le fruit d’une longue histoire que les échanges modernes accélèrent avec la doctrine : des plantes partout, des plantes pour tous. Ce toujours plus d’exotisme dans l’assiette quotidienne des habitants du Nord ne masque-t-il pas l’émergence d’un drame culinaire où la biodiversité a du mal à survivre à la seule générosité des plantes quand la technicité et les normes écrivent une autre histoire bien appauvrie à consommer plus tard. En s’appuyant sur le quinoa, Didier Bazile nous interpelle sur les changements et sur les effets du développement considérable d’une culture jusque-là considérée comme mineure. Pour analyser les effets de l’extension rapide de son aire de distribution, il évalue l’impact des instruments de régulation sur la circulation des ressources génétiques. Au-delà des questions d’ordre économique ou commercial, il nous interroge sur les modèles agricoles sous-jacents, sur les dessous du modèle des communautés andines face à l’agro-industrie puisant dans les ressources génétiques andines pour continuer de vivre avec son temps. En quelques décennies la très haute valeur nutritionnelle du quinoa a placé cette plante parmi les cultures majeures pour l’alimentation mondiale. Ce fut le cas de la pomme de terre il y a 250 ans, du riz il y a un peu moins d’un siècle. L’auteur nous offre ici l’occasion de nous interroger en temps réel sur ce qui se passe dans nos assiettes si on ouvre les yeux et veut en connaitre plus sur notre consommation, sur les modèles agricoles qu’elle induit et sur la biodiversité qu’elle permet de maintenir pour les années à venir. Dans ce rapport des hommes aux plantes, du Nord aux Sud, une nouvelle période peut-elle commencer ?

Voir toute la description
 

Score

0

Thématiques

Tags

Dossiers

Présent dans 0dossiers publics

Dossiers

Présent dans 0dossiers privés

Etagères de cours

0

Notes

0

Groupes

0

Commentaires

0

Videos

En ligne actuellement

Derniers commentaires